Marseille 73

Dominique Manotti

La France connaît une série d’assassinats ciblés sur des Arabes, surtout des Algériens. On les tire à vue, on leur fracasse le crâne. En six mois, plus de cinquante d’entre eux sont abattus, dont une vingtaine à Marseille, épicentre du terrorisme raciste. C’est l’histoire vraie.

Onze ans après la fin de la guerre d’Algérie, les nervis de l’OAS ont été amnistiés, beaucoup sont intégrés dans l’appareil d’État et dans la police, le Front national vient à peine d’éclore. Des revanchards vont appeler à plastiquer les institutions représentant l’État algérien. C’est le décor.

Le jeune commissaire Daquin, vingt-sept ans, a été fraîchement nommé à l’Évêché, l’hôtel de police de Marseille, lieu de toutes les compromissions, où tout se sait et rien ne sort. C’est notre héros.

Tout est prêt pour la tragédie, menée de main de maître par Dominique Manotti, avec cette écriture sèche, documentée et implacable qui a fait sa renommée.
Un roman noir d’anthologie à mettre entre toutes les mains, pour ne pas oublier.

 

À propos d’Or noir, la précédente enquête marseillaise du commissaire Daquin :

« Dominique Manotti dévoile un monde opaque où la légalité est l’exception, l’horizon le profit, et l’individu un pion. »
Le Monde des livres

« L’intrigue est millimétrée, la documentation maniaque et les personnages joliment contrastés. »
Le Figaro littéraire