Bobby Fischer

Wagner Willian, Julian Voloj

« Bobby Fischer est le meilleur joueur du monde. »
Kasparov

Véritable prodige ayant grandi dans un milieu modeste à Brooklyn, Bobby Fischer devient à 14 ans le plus jeune champion d’échecs des États-Unis. Jusqu’à son titre de champion du monde en 1972 où, en pleine guerre froide, il bat le Russe Boris Spassky, mettant ainsi fin à la suprématie soviétique, il révolutionne son art.

Mais au lendemain de cette victoire spectaculaire, à moins de 30 ans, adulé par le monde entier, il décide de mettre un terme à sa carrière et sombre dans la démence. Il entame alors une vie d’errance qui le conduira à l’exil, lui qui avait pourtant été porté en triomphe par les Américains.

Ce roman graphique retrace la destinée chaotique et fascinante d’un génie sacré Roi des échecs… avant d’en devenir le Fou.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Antoine Chainas