Afro !

Rokhaya Diallo, Brigitte Sombié

Être soi – Bien dans sa peau – Fier de ses cheveux

Les afro-descendants arborent désormais leurs cheveux crépus sans complexes en écho au mouvement américain nappy (natural and happy). Entre désir de bien-être et manifeste politique se lève la génération décomplexée des Afropéens.

Quelque 110 Parisiens, femmes et hommes, français ou étrangers, adeptes du cheveu crépu, frisé, des tresses ou des dreadlocks, photographiés dans leur quartier favori, racontent leurs parcours, personnel et capillaire. Tous en ont fini avec les souffrances, vexations ou complexes et goûtent avec soulagement la liberté de s’assumer et de s’affirmer.
Internet fait exploser ce mouvement du retour au cheveu naturel. Sur les forums, les blogs, les réseaux sociaux ou les plateformes vidéo, la revendication tient autant du désir de sérénité et du respect de soi que de l’acte politique teinté d’une indéniable revendication identitaire.

« Le mouvement nappy émerge exactement à la période où nous cessons de demander la permission d’être là. »
Bilguissa Diallo, 39 ans, entrepreneure.