Les Deux Clans

David Goodhart

La mondialisation a créé une fracture entre deux clans : les Anywhere (ceux de Partout) et les Somewhere (ceux de Quelque-Part).
Il y a les diplômés de l’enseignement supérieur et les autres.
Ceux qui ont des revenus confortables, et les autres.
Ceux qui ont un réseau, et ceux qui ont juste une famille.
Ceux pour qui l’immigration est une chance, et ceux pour qui elle est une mise en concurrence.
Ceux pour qui changer, c’est bien ; et ceux pour qui changer, c’est perdre.
Les premiers décident des changements politiques, sociaux et culturels, alors qu’ils sont minoritaires.

Cette grande fracture s’est désormais enkystée en Grande-Bretagne, aux États-Unis, en France ; elle menace l’équilibre des démocraties partout dans le monde.
Dans cette analyse subtile, David Goodhart plaide pour un compromis négocié entre les deux parties. Il prône ce qu’il appelle un « populisme décent », sans quoi la démocratie ne sera plus qu’une farce.

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Valérie Le Plouhinec.